Document sans titre
Visitez RubberNurse
entièrement
reconstruit

 

 

L'androgyne


QUI ?



QUI ?


Qui ?

Qui se cache
sous le masque :
un homme féminisé ?

Une femme phallique ?

Voici la quatrième
dimension de la gynécologie :

Ces seins sont faux, c'est évident.
Mais que cache ces faux seins ?
De vrais seins de femme ?
Et cette queue est-elle pleine d'une vraie queue?
une queue de mec ?
Foetale mon esclave, reviendra, au donjon, méditer. Envelopper de latex, veiné(e) de lanières de cuir.
Il (elle) méditera sur son vrai sexe.

 

Un Homme ?... Une Femme ?...


UNE FHOMME qui a demandé à ce qu'on lui couse : son cul, sa bouche, ses oreilles, un être qui
cherche à s'engloutir dans les entrailles de la Mère et qui crie JUSTICE ! Il cherche, en vain, ce qui fut retiré à Adam pendant son sommeil. Il cherche sa part féminine.

Il cherche son corps astral perdu dans une prison de chair monstrueusement mâle. Il hurle sa douleur, et seule la Maîtresse, Sorcière des temps modernes, saura le fondre en elle et restituer l'androgynie originelle.

Elle est là ! L'androgyne, pas si vite ! Elle est là, ne sachant vers quel sexe se tourner. Elle est là ! Avec sa grosse queue, VRAIE ? FAUSSE ?
Elle est là ! Avec ses faux seins recouvrant de VRAIS ? FAUX SEINS ?

Elle porte une chevelure de bête. La chevelure humaine des queues de juments, la chevelure femelle des chevaux, jaillissants des toiles de Rubens. La crinière des lions, femmes échevelées, de Rubens !...
Rubens, Delacroix et le sexe de Sardanapale mourant, l'androgyne, voyagez-vous dans les mêmes profondeurs abyssales ?

A l'ombre du Donjon, de la Terre, de la Mère ?
Vous tous : peintres, écrivains, FHOMME, HFEMME, sensibles au monde de Dionysos, je vous aime avec émotion.

 

 

 

_______________________________________

Copyright "Maitresse Francoise"